Les méthodes en histoire moderne

Le Comité chargé de l’organisation de ce Congrès m’a fait l’honneur, auquel je suis très sensible, de présenter devant vous un certain nombre de considérations de méthodes, ou, mieux, d’introduire une discussion sur nos méthodes de travail. Je ne pense pas qu’il soit bon que cette première séance, en effet, soit une séance d’exposés, et je n’ai pas d’autre désir, que de présenter un certain nombre de propositions destinées simplement à ouvrir les débats. Débats à mon sens très importants : il faut profiter de cet anniversaire de 1848 pour essayer, peut-être, de donner à nos sciences de l’homme, aux sciences humaines et particulièrement à l’histoire, une place dans les préoccupations scientifiques, je dirais même une place dans nos préoccupations morales, infiniment plus grande que celle qu’elles ont eue jusqu’à maintenant.
 
 

A télécharger

Actes du Congrès historique du centenaire de la Révolution de 1848

pages 53-74 (3.7 Mo)

 

Centre Charles Morazé - 54 boulevard Raspail - 75270 PARIS CEDEX - FRANCE
Conception et réalisation : Solution interactive et Elan créatif © 2005
S'identifier - Mis en oeuvre sous SPIP - Hébergé par la Fondation Maison des sciences de l'homme